De A à Z

A


Ashkénaze : Terme désignant les Juifs originaires d’Europe de l’Est.

B


Bar Mitsva : Littéralement «Fils des commandements», à l’âge de 13 ans, les garçons atteignent la majorité religieuse. A partir de ce moment, ils peuvent lire la Torah pendant l’office et comptent pour faire partie des dix hommes nécessaires pour sortir la Torah.

C


Casher/Casherout : La Casherout est l’ensemble des règles qui détermine les aliments consommables ou non selon la tradition juive. Quand un aliment est conforme à ces lois, on dit qu’il est casher. Ce dernier signifie conforme.

Cala : Ce terme désigne en hébreu: la mariée !

H


Hatan : C’est le marié, en hébreu.

Henné : Cérémonie traditionnelle sépharade célébrée avant le mariage religieux. Vous saurez tout sur le henné bientôt !

Hora : Caractéristique du mariage juif, la Hora est un moment de joie et de danse pendant lequel les mariés sont assis sur des chaises et portés par les invités.

Houppa : Dais nuptial sous lequel a lieu la cérémonie religieuse et qui symbolise le nouveau foyer que s’apprête à fonder le couple. La Houppa est ouverte aux quatre points cardinaux comme la tente d’Abraham et Sarah qui accueillaient chez eux avec une grande hospitalité.

K


Kéli : Récipient grâce auquel on se lave les mains selon la tradition juive.

Kétouba : C’est un document orné et rédigé en araméen qui constitue le contrat de mariage entre les mariés. Lu et signé avant ou pendant la cérémonie par deux témoins, il énumère les devoirs et responsabilités du Hatan envers la Cala. C’est cette dernière qui doit la conserver après le mariage.

Kiddouch : Bénédiction récitée sur une coupe de vin lors d’une cérémonie ou fête religieuse. A l’occasion du mariage, sont récités deux kiddouch.

Kittel : Blouse blanche traditionnelle (pour certaines familles ashkénazes) que porte le Hatan sous la Houppa et à Yom Kippour.

M


Mazel Tov : (mazal tov selon les prononciations) Les deux mots que vous entendrez le plus souvent hormis Cala et Hatan quand il s’agit de votre mariage. Une manière de vous féliciter et vous souhaitez bonne chance dans votre nouvelle vie à deux !

Mikvé : (ou bain rituel)

P


Pinterest : L’un de vos plus fidèles alliés durant la préparation. Pinterest vous permet de créer des tableaux thématiques sur lesquels vous pouvez épingler des photos. Par exemple, mettre sur un même tableau, toutes les robes de mariées qui vous plaisent et les avoir sous les yeux en même temps. Plus besoin d’enregistrer-sous des images trouvées sur des sites ou de mettre en favoris des dizaines de sites pour une seule photo !

S


Save the date : Carton précédant le faire-part et permettant d’annoncer la date et le lieu du mariage à vos invités. Pour en savoir plus, c’est ici

Sépharade : Terme désignant les Juifs originaires d’Espagne, du Portugal, d’Italie et d’Afrique du Nord.

Séance d’engagement : Journée que vous passerez avec votre photographe quelques mois avant le mariage. Pour vous, il s’agit de mieux le connaître et de vous sentir en confiance avec lui pour ne pas être crispés sur les photos ! Pour lui, c’est l’occasion de voir comment vous réagissez avec un appareil photo braqué sur vous mais aussi de trouver les angles ou lumières qui vous réussissent bien ! Enfin, c’est l’occasion d’avoir de jolies photos de couples en dehors de celles que vous aurez le jour J. Vous pouvez aussi lui demander de vous faire un album et proposer à vos invités de vous laisser un petit message à côté de vos photos ! (Pensez à fournir un ou deux stylos qui ne bavent pas…!).

Sheva Brahot : En hébreu, sept bénédictions. Celles-ci sont récitées sous la Houppa. Ensuite, pendant les sept jours qui suivent le mariage, il est d’usage de prolonger la joie des mariés en les invitant pour les repas. Il peut s’agir de repas chez des amis ou de la famille mais aussi au restaurant.

Shomer : C’est un juif pratiquant envoyé par une instance religieuse et chargé de l’ouverture des bouteilles de vin casher pendant le mariage.

T


Talith (ou Taleth) : Châle de prières blanc orné de franges aux quatre coins, que les hommes portent sur les épaules lorsqu’ils prient. La tradition ashkénaze veut que l’homme ne porte de Tallit qu’une fois marié tandis que les garçons d’origine sépharade portent un talit dès leur Bar Mitzva.

Partager commentaires
comments powered by Disqus
>